Bénéfices pour la grossesse

 La chiropratique pour la grossesse

Quel meilleur moyen d'apprivoiser votre force intérieure, votre instinct sinon que de se lancer dans les passionnantes expériences que sont la grossesse et la naissance.

Il y a plusieurs bénéfices, qui ont étés étudiés par nombreuses cliniques à avoir un suivi chiropratique lors de la grossesse. En réduisant les effets des subluxations vertébrales, la chiropratique vous permet de rester active tout au long de votre grossesse.

Il est maintenant reconnu par Dr Irvin Henderson, membre de l'association médicale américaine, que les femmes qui reçoivent des soins chiropratiques durant la grossesse portent mieux leurs enfant et accouchent plus confortablement. Dr Per Freitag, chercheur en orthopédie, a étudié les effets des ajustements sur le processus de naissance et conclue que l'utilisation d'analgésique est réduite de moitié chez les femmes ayant eu des soins chiropratiques. Dr Fallon a démontré que les soins ont pour effet de diminuer de façon significative le temps d'accouchement. Une réduction de 24% pour une première naissance et 39% pour les subséquentes.

La chiropratique vous aidera aussi à obtenir un sommeil récupérateur, modérer les nausées et le reflux gastro-oesophagien, à reconnecter votre corps avec l'aspect naturel de l'accouchement et à préparer un plan de naissance. De plus, par leurs formations universitaires ainsi que leurs nombreuses formations supplémentaires sur le sujet, vos chiropraticiennes sont en mesure de vous informer adéquatement sur différents questionnements que vous pourriez avoir avant et pendant la grossesse, à propos de l'accouchement ainsi que de l'accueil du bébé. Elles sauront également vous guider vers des choix éclairés lors de ses étapes importantes.

 

Acupuncture et Fertilité

« J'aime beaucoup travailler en fertilité, je trouve qu'aider les femmes à concevoir un enfant est une expérience merveilleuse. »

Parfois, le désir de concevoir un enfant peut se transformer en expérience longue et douloureuse. Plusieurs cas d’infertilité dits « de causes inconnues », c’est-à-dire ne se justifiant pas en médecine traditionnelle, trouvent une explication en médecine chinoise. Elle peut être utilisée seule ou en combinaison avec l'insémination ou la fécondation in vitro. Le traitement aide à réguler le cycle hormonal, à réduire le stress et à créer un environnement pour un fonctionnement hormonal optimal. L'acupuncture peut également aider à accroitre le nombre et la qualité (morphologie et motilité) du sperme.

En effet, une étude allemandea démontré que l’acupuncture combinée à la fertilisation in vitro augmentait les chances de réussite : 42% de succès pour le groupe ayant eu recours à l’acupuncture comparativement à 26% pour le groupe n’ayant pas reçu d’acupuncture. Cette étude démontre l’effet de l’acupuncture sur une journée seulement, soit juste avant et après le transfert de l’embryon. Cependant, pratiquée sur une plus longue période, l’acupuncture peut augmenter les chances de manière significative :

  • en calmant l'anxiété ou le stress causé par les démarches
  • en améliorant la fonction des ovaires à produire une meilleure qualité d’ovule et un plus grand nombre de follicules ;
  • en rétablissant l’équilibre hormonal ;
  • en augmentant la circulation sanguine dans l’utérus et en augmentant par le fait même l’épaisseur de l’endomètre et ;
  • en permettant de diminuer, au moment du transfert de l’embryon, la réactivité de l’utérus (spasmes de l’utérus) tout en relaxant la patiente favorisant ainsi l’accrochage embryonnaire ;
  • en diminuant les effets secondaires des hormones
  • en prévenant l'hyperstimulation ovarienne
  • en traitant des problèmes liés à l’infertilité tels ; le syndrome des ovaires poly kystiques, l’aménorrhée, l’endométriose et les fibromes utérins.

 

De plus, l’acupuncture peut réduire les risques de fausses couches et supporter la femme pendant toute sa grossesse en la soulageant des symptômes tels que : les nausées, la fatigue, l’anxiété, etc.

Chez les couples infertiles, l’homme serait stérile dans 50% des cas. En fait, il est estimé que 10% de la population masculine serait stérile. Une étude publiée en juillet 2005(https://www.eufom.com/Articles/acupuncture-sperm%20quality.pdf) a démontré que l’acupuncture peut améliorer la qualité et la quantité des spermatozoïdes. Cette recherche a été menée auprès de 40 hommes souffrant de diverses pathologies : oligozoospermie (concentration insuffisante de spermatozoïdes), asthénozoospermie (mobilité insuffisante des spermatozoïdes), tératozoospermie (proportion trop faible de spermatozoïdes normaux). Parmi eux, 28 hommes ont été traités par acupuncture deux fois par semaine et ce, pendant 5 semaines alors que les 12 autres n’ont pas reçu de traitements. Les échantillons de sperme analysés au début et à la fin de l’étude ont démontré une importante amélioration de la qualité du sperme au sein du groupe d’hommes ayant reçu des traitements d’acupuncture.

 

Sources :
Zita WEST, Fertilité et conception. Votre guide pour avoir un enfant, Les éditions Trécarré, Outremont, Québec, 2005.

Randine Lewis, The Infertility Cure, The Ancient Chinese Wellness Program for getting Pregnant and Having Healthy Babies, New York, Little, Brown and company, 2005

 

L'acupuncture durant la grossesse

« L’obstétrique est mon dada depuis le tout début de mes études en acupuncture. C’est un moment tellement magique rempli d’émotion. »

La grossesse et l’accouchement sont une merveilleuse aventure, puisqu’elles permettent de donner la vie. Et comme toute aventure, elle n’est pas sans difficulté. L’organisme maternel subit pendant cette période toute une série de modifications physiologiques, anatomiques, métaboliques et psychiques, qui créent un état bien particulier. Si certaines femmes ont une grossesse facile jusqu’à la fin, beaucoup d’autres sont incommodées par toutes sortes de malaises. L’acupuncture peut jouer un rôle très important tout au long de la grossesse en soulageant la femme enceinte de plusieurs troubles : réduire les nausées, l'hypertension, la fatigue, constipation, stress, anxiété et insomnie, traiter les troubles circulatoires et les lourdeurs aux jambes, soulager les douleurs lombaires et sciatiques. L’avantage de cette médecine est qu’elle ne comporte aucun risque pour le fœtus et la mère, contrairement aux médicaments dont on redoute les effets tératogènes (risques de malformation du fœtus). La femme enceinte aura avantage à consulter son acupuncteur une fois par mois tout au long de sa grossesse pour un suivi ou plus souvent pour des problèmes plus spécifiques. A l'approche du terme de la grossesse, l'acupuncture peut aider à tourner un bebe qui se présente en siège. En vue de l'accouchement, un traitement d’acupuncture créera un sentiment de bien-être qui permettra à la future mère de relaxer.  Et comme la mère relaxe, le fœtus en fait de même. L'acupuncture contribue à calmer les anxiétés, à soulager la fatigue, à assouplir le périné, à favoriser la dilatation du col utérin, à stimuler les contractions utérines et à déclencher un accouchement dépassant le terme. Les traitements préparatoires à l’accouchement permettent un travail moins long et plus harmonieux. Les recherches et l’observation clinique révèlent que les femmes ayant eu recours à l’acupuncture pendant leur grossesse arrivent à l’accouchement en meilleure forme physique et psychologique. Il a également été démontré qu’elles avaient moins recours aux interventions médicales au cours de leur accouchement.

 

En post-partum, l’acupuncture peux aider la nouvelle maman en réduisant les tranchées utérines, traiter la dépression post-partum, réduire le temps de récupération des séquelles de l’accouchement (œdème, épisiotomie, hémorroïdes), traiter les problèmes d’allaitement (trop ou pas assez de lait) et les troubles du sein. Elle peut également aider le nouveau-né pour les problèmes digestifs (colique, reflux gastrique), problèmes de peau, asthme, otite et rhumes à répétition.

Chargement...